Merci à France 3 Lorraine pour ce reportage portant sur notre Magasin de Nancy.

Une approche aussi simple qu’efficace avec une présentation fidèle des valeurs et principes de notre Enseigne.

Nous ne manquons pas non plus de remercier les différents intervenants et clients du magasin qui sont apparus dans le reportage. Nous sommes heureux de voir que notre service apporte une telle satisfaction.

France 3 Lorraine, VANDOEUVRE LES NANCY.

Résumé du reportage

Avec les fêtes, nous sortons d’une période de surconsommation. Pour éviter gaspillage et surplus, nous venons de découvrir un concept innovant à VANDOEUVRE LES NANCY, une brocante permanente.

La plupart des objets que nous achetons sont partiellement ou totalement fabriqués en Asie. Autant dire qu’ils font souvent des kilomètres pour parvenir jusqu’à nous. En moyenne, nos importations représentent 6 tonnes de CO2/français/an.

Selon les scientifiques, 6 tonnes de Co2, c’est 10 à 18 m2 de banquise en moins à la fin de l’été. Il est donc urgent de réduire nos importations. La meilleure façon ? C’est encore de recycler et d’acheter des objets d’occasions plutôt que du neuf. Pour cela, des jeunes ont apporté un nouveau concept, créé dans les pays nordiques : la brocante permanente.

Adepte des vide-greniers, Manon pratique la brocante permanente depuis plusieurs mois et elle y a trouvé de nombreux avantages.

“J’ai trouvé le concept super. Pour moi, on a tous les avantages sans les inconvénients. La brocante est risquée avec la météo et nécessite une grosse préparation. Ici, vous déposez, vous étiquetez, et vous faites les prix que vous souhaitez.” Manon

Pendant plusieurs semaines, ce sont les salariés du magasin qui s’occupent de la vente et du rangement de stands. Ils fournissent également les cintres, codes barres et antivols.

Les vendeurs et vendeuses sont souvent les premiers clients, préoccupés de plus en plus par des considérations écologiques, comme Josette.

J’ai des enfants et des petits-enfants, et je n’hésite pas à me rendre ici avant d’aller dans un magasin. Nous sommes dans une société de surconsommation et au moins ici, on trouve l’objet à moindre prix et on donne une 2ème ou 3ème vie à l’objet. Donc pour moi, c’est l’idéal.” Josette

Ouvert début Octobre 2019, le magasin ne désemplit pas. Il y a même une liste d’attente et cela ravit Vincent, le gérant, qui cherchait lui aussi, à fair un geste pour la planète.

J’ai commencé à rénover un loft et j’allais beaucoup à la déchèterie. Et là, je me suis rendu compte de tout ce que jetaient le gens. je me suis dit qu’il fallait faire quelque chose. Vincent.

Plus qu’un simple dépôt-vente, Vincent veut aussi organiser des ateliers de réparation de petit électroménagers ou encore de meubles. Voilà pourquoi, il permet la vente d’objet défectueux, à condition qu’il soit notifié. Car chaque objet peut avoir une autre utilité. Les articles non vendus peuvent, à la demande du vendeur, partir vers des associations caritatives. Ici, rien n’est perdu.

Voir le reportage

tempus odio luctus Praesent pulvinar felis libero. venenatis commodo non dolor ipsum